Archives du mot-clé actifs marins

ARTICLE FABRICATION PRODUIT

Comment fabrique-t-on de nouveaux produits ?

0 addthis_counter
0
PHYTOMER vous ouvre les portes de son Laboratoire de la baie du Mont-Saint-Michel et vous invite à découvrir ses secrets de fabrication.

Voici l’histoire d’ÉMERGENCE Sérum Peau Neuve Unifiant lancé en 2017. Son efficacité et son innovation ont été récompensées à deux reprises en 2018 par les magazines PARENTS et SANTÉ MAGAZINE. De la sélection des actifs au packaging en passant par les tests d’efficacité, PHYTOMER vous livre ses étapes de fabrication de ce produit star.

La particularité et la force de PHYTOMER est de maîtriser chaque étape du processus de production. Tous nos produits sont fabriqués de A à Z, dans notre Laboratoire de la baie du Mont Saint-Michel, ce qui nous permet d’en garantir la qualité. 

LA CRÉATION D’UN PRODUIT

En direct du laboratoire

Composé d’une trentaine de chercheurs, notre laboratoire a pour mission de découvrir les molécules de demain et de les tester afin de valider leur efficacité. Régulièrement, les chercheurs nous présentent leurs dernières découvertes et nous réfléchissons ensemble aux cosmétiques que nous pourrions développer grâce à elles. C’est ainsi qu’est né EMERGENCE Sérum Peau Neuve Unifiant.

L’HISTOIRE D’ÉMERGENCE

La découverte du laboratoire

L’histoire d’ÉMERGENCE commence par la découverte d’un système de diffusion maximisée et progressive d’AHA (Alpha-Hydroxy-Acides), qui ont la particularité de donner un effet « peau neuve ». Il s’agit d’un gel mille feuilles dans lequel les chercheurs vont pouvoir intercaler des AHA qui vont se diffuser progressivement. Nos chercheurs ont conduit des tests et ont obtenu de très bons résultats sur les pores, les imperfections et le sébum. Face à ce constat, nous décidons d’intégrer ces AHA dans un sérum peeling doux pour tous les types de peaux.

L’élaboration de la recette

Sous la forme d’un sérum, le produit est conditionné dans un flacon pompe airless, contenant de prédilection pour ce type de produit. La texture est élaborée pour que le produit soit très léger, le fini ultradoux et le parfum discret. Ainsi, le produit pourra s’appliquer sous la crème de soin habituelle.
Comme pour un gâteau, le service formulation va intégrer tous les ingrédients et créer la « recette » qui permettra d’atteindre la formule finale. Entre le tout premier échange et le début de la formulation, il se passe environ 9 mois.

La validation de la formule

Une fois mise au point, la formule d’ÉMERGENCE est testée par nos équipes. Nous sommes devenus de véritables experts sensoriels, car nous testons des produits cosmétiques tous les jours. Au fil des années, nous avons développé une capacité extrêmement forte à analyser les formules : pas assez de matière sous le doigt, texture trop collante, manque de glisse à l’étalement…

Pour ÉMERGENCE, l’objectif de départ est un sérum peeling progressif doux. Pour arriver au produit fini, des mois s’écoulent pendant lesquels on détermine précisément le toucher, la pénétration, la tolérance, le parfum, le résultat. De nombreux essais sont réalisés jusqu’à l’obtention de la formule idéale. Pour chaque nouvelle formule, nous validons la tolérance, l’efficacité et les qualités sensorielles.

Le produit est ensuite soumis à des conditions extrêmes afin de vérifier sa stabilité : on le chauffe, le refroidit, l’expose au soleil… L’objectif est de vérifier que son efficacité, son odeur et sa texture restent inchangées. Nous effectuons ensuite des tests d’usage sur un panel de volontaires qui vont vérifier la stabilité, la tolérance et l’efficacité du produit.

La cellule de tests

ÉMERGENCE part ensuite en test pendant trois mois, dans des laboratoires indépendants. Dans le cas d’ÉMERGENCE, nous souhaitons valider les résultats sur les points noirs, les pores, le grain de peau et les rougeurs.

Un panel de volontaires, âgés de 25 à 45 ans, ayant des imperfections, va ainsi vérifier son efficacité en l’utilisant deux fois par jour sous la crème de soin habituelle. ÉMERGENCE est également testé sous contrôle dermatologique.

Le choix du nom et de son emballage

Nous réfléchissons parallèlement à un nom pour ce nouveau produit. Après avoir constaté son efficacité sur l’élimination des imperfections de la peau telles que les rougeurs, les tâches ou les points noirs, c’est véritablement une nouvelle peau qui émerge. De ce constat, nous choisissons le nom « ÉMERGENCE ». 

UN SÉRUM DOUBLEMENT RECOMPENSÉ

Nous avons la chance d’avoir notre propre laboratoire de recherche qui travaille sur la découverte d’actifs au quotidien. ÉMERGENCE fait partie de nos découvertes et son efficacité est reconnue. Le Sérum Peau Neuve Unifiant a en effet été récompensé à deux reprises en 2018 par les magazines PARENTS et SANTÉ MAGAZINE qui ont mis en avant son efficacité et sa douceur.

> Découvrir ÉMERGENCE Sérum Peau Neuve Unifiant

Source : LES NOUVELLES ESTHÉTIQUES – AVRIL 2018

2018-11 - ARTICLE ALGUES MARINES v3

Algues marines, les bienfaits pour le visage et la peau

0 addthis_counter
0
Depuis plusieurs années, les algues se sont invitées dans vos assiettes. Super aliments, elles constituent l’une des sources de minéraux et de nutriments les plus riches du règne végétal. Polysaccharides, vitamines A et E, oligo-éléments… Avec les algues on offre à sa peau un cocktail nutritif de haute qualité.

Mais savez-vous qu’elles sont également bénéfiques pour la beauté de votre peau ?

Depuis presque 50 ans, les Laboratoires PHYTOMER étudient les algues pour créer des produits cosmétiques de haute qualité et apporter à tous les bienfaits de la mer pour la peau.  

 Les algues marines en cosmétique

Parce que les premières cellules vivantes ont vu le jour dans un univers océanique, il existe une affinité singulière en cosmétologie entre nos cellules et les actifs marins.

Les algues, qu’elles soient micro ou macro, brunes, rouges ou vertes, possèdent de très nombreuses applications cosmétiques. Leurs bénéfices sont d’autant plus intéressants qu’ils sont facilement intégrés par l’épiderme en raison des grandes analogies entre les algues et la peau, qui ont une structure biochimique similaire.

Cette similitude assure une diffusion optimale, au cœur de la peau, des actifs issus des algues et également une excellente tolérance. Nos cellules reconnaissent en effet plus facilement certaines molécules issues des algues que d’autres provenant des plantes terrestres. Leur bioaffinité est donc très puissante. En d’autres termes, la cosmétique marine est le gage d’une excellente assimilation par la peau et donc d’une efficacité accrue.

Les algues ont également la particularité de subir des stress similaires à ceux subis par la peau, dans des proportions souvent bien supérieures : déshydratation régulières (marées), attaque des radiations (UV du soleil), stress thermiques (air/eau), oxydation, attaques bactériennes (milieu humide), variation des saisons et chocs contre les rochers (cicatrisation).

Pour survivre dans un milieu parfois hostile, elles développent des systèmes de résistance hyper sophistiqués qui, une fois bien compris, peuvent être répliqués pour secourir la peau.

La mer devient alors un champ d’exploration intarissable pour les chercheurs, non seulement pour y trouver de nouvelles ressources mais surtout pour y découvrir de nouveaux mécanismes de défense.

Les algues marines au cœur de l’expertise PHYTOMER

Depuis presque 50 ans, PHYTOMER utilise des ingrédients d’origine marine pour formuler ses soins pour la peau et le corps, avec une seule mission : révéler votre beauté naturelle grâce aux bienfaits de la mer.

C’est au cœur de son laboratoire unique, pionnier en biotechnologies marines, que PHYTOMER cultive les algues les plus fragiles ou en voie d’extinction. Ce procédé leur permet de vous proposer des soins innovants et efficaces, sans extraire les algues de leur milieu naturel.

PHYTOMER est l’une des seules entreprises cosmétiques au monde à développer des cultures durables d’algues en pleine mer. Cette démarche leur permet de contrôler la qualité de leurs ingrédients et de préserver les ressources marines. L’empreinte sur l’environnement est également réduite.

Fort de son expertise biotechnologique et du savoir-faire de ses experts hautement qualifiés, le centre de recherche PHYTOMER a donné naissance à de nouvelles générations d’actifs au cœur de formules cosmétiques de pointe.

L’actif star de PHYTOMER ? Les algues, évidemment ! Le laboratoire PHYTOMER étudie différents types d’algues marines, ayant chacune des bienfaits spécifiques pour votre peau. Cela leur permet d’adapter au mieux les formules pour chaque type de peau et pour chaque besoin.

Découvrez notre dossier complet MADE IN BRETAGNE sur la culture d’algues en mer bretonne.

Les bienfaits des algues marines sur votre peau

L’Algue Tisseuse pour les peaux en manque d’hydratation

L’Algue Tisseuse est l’actif hydratant par excellence. Cette algue appartient à la famille des algues brunes laminaires, présentes notamment en Bretagne. Les scientifiques du Laboratoire PHYTOMER ont découvert le pouvoir exceptionnel de cette algue en constatant qu’elle était capable de retenir l’eau au cœur de son organisme. Elle est idéale pour prévenir de la déshydratation. Utilisée en tant qu’actif cosmétique, l’Algue Tisseuse permet de désaltérer la peau et de fournir à l’épiderme la juste dose d’hydratation.

PHYTOMER vous recommande : HYDRA ORIGINEL Crème Fondante Désaltérante à la texture riche et onctueuse. Cette crème délivre une hydratation intense et durable pour une peau visiblement repulpée, éclatante et confortable toute la journée.

L’algue Chondrus Crispus pour une peau tonifiée et nourrie

Algue rouge polymorphe à l’aspect frisé, l’algue Chondrus Crispus est une algue pouvant mesurer de 7 à 15 cm de long. Très répandue sur les côtes atlantiques, de la Norvège à Gibraltar, elle est particulièrement riche en acides aminés et en acides gras polyinsaturés.

Les experts du Laboratoire PHYTOMER utilisent les bienfaits de cette algue dans des formulations cosmétiques, qui permettront de nourrir la peau en profondeur et d’apporter de la vitalité à votre épiderme.

PHYTOMER vous recommande : le GOMMAGE CORPS TONIFIANT, un exfoliant à grains aux cristaux de sels marins, idéal pour éliminer les cellules mortes tout en apportant les oligo-éléments indispensables à votre peau. Plus douce et plus hydratée, la peau est visiblement tonifiée et revitalisée. Sans hésitation, ce gommage est l’allié des peaux sèches !

L’Éco-Chlorella pour son action raffermissante

Extrait de la micro-algue verte Chlorella Vulgaris, l’Éco-Chlorella est une algue riche en peptides et en acides aminés. Elle a le pouvoir de restructurer la peau en lui offrant davantage de tonicité et de force. Cet actif est obtenu grâce à une méthode d’extraction biotechnologique appelée le clivage enzymatique. Celle-ci est ensuite découpée par une enzyme naturelle sans ajout de solvant. C’est ainsi que PHYTOMER obtient l’Éco-Chlorella, un extrait particulièrement apprécié pour ses propriétés raffermissantes qui en font un excellent allié fermeté pour votre corps.

PHYTOMER vous recommande : REMODÈLE Gelée Corps Tonique qui dépose sur votre corps un voile tenseur sublimateur. Grâce à sa texture gélifiée et subtilement nacrée, votre peau retrouve tous les bienfaits d’une baignade en mer : elle est vivifiée et visiblement tonifiée. Les protéines de structure de la peau sont stimulées et assurent un effet anti-relâchement.

L’extrait d’Asparagopsis Armata, l’algue marine qui lutte contre les imperfections cutanées

Algue rouge se développant dans l’Océan Atlantique, l’Asparagopsis Armata est composée de nombreux filaments de couleur rose et de crochets (des défenses naturelles permettant à cette algue de s’armer contre les bactéries de surface et contre la chaleur). Ce système d’autoprotection performant a été découvert par les scientifiques du Laboratoire PHYTOMER qui ont ensuite choisi de l’utiliser pour purifier la peau et pour combattre les imperfections cutanées.

PHYTOMER vous recommande : OLIGOPUR Crème Contrôle Hydra-matifiante pour les peaux mixtes à grasses. Cette crème offre une matité durable et élimine les zones de brillance sur votre visage. Visiblement purifiée, votre peau est plus nette et reste parfaitement hydratée tout au long de la journée.

L’algue Palmaria Palmata brevetée pour éliminer les toxines et défatiguer le regard

Algue rouge issue des côtes nord de l’Atlantique et du Pacifique, la Palmaria Palmata est récoltée en Bretagne et peut atteindre 50 cm de long. Sa base est étroite et prend ensuite un aspect palmé. Cette algue possède de nombreuses propriétés drainantes, notamment sur la microcirculation cutanée. Les scientifiques du Laboratoire PHYTOMER l’utilisent pour éliminer les toxines accumulées au niveau des couches supérieures de l’épiderme, pour un regard visiblement défatigué.

PHYTOMER vous recommande : CONTOUR RADIEUX, Masque Défatiguant et Lissant pour hydrater, lisser et reposer la partie délicate du contour de l’œil. Sa texture fraîche et onctueuse vous offre un moment de relaxation agréable, et permet à votre contour de l’œil de retrouver ensuite tout son éclat et sa jeunesse. Ce soin contour des yeux est idéal pour décongestionner les regards les plus fatigués.

L’algue Rhodella pour lutter contre les premiers signes de l’âge

Cette micro-algue rouge est une exclusivité des Laboratoires PHYTOMER. Elle est capable de lutter contre les effets du stress mental sur la peau et renforce la barrière chimique et physique de l’épiderme tout en le réhydratant. C’est l’algue idéale pour lutter contre les premiers signes de l’âge et protéger quotidiennement les peaux citadines des agressions extérieures et du vieillissement cutané.

PHYTOMER vous recommande : CRÈME 30 Solution Repulpante 1ères Rides qui vient en aide aux trentenaires hyperactives. Sa texture légère au fini mat permet d’hydrater la peau sans la faire briller. Elle permet aussi de diminuer visiblement les premiers signes de l’âge et de lisser les rides. La peau est plus rebondie, défatiguée et votre teint est à nouveau radieux.

Pour les hommes : les bienfaits de l’algue marine Corallina Officinalis

Riche en calcium et en magnésium, l’extrait d’algue rouge Corallina Officinalis est appelé l’Oxhylium Marin. Chez PHYTOMER, elle est utilisée avant tout dans la gamme de produits adaptés à l’épiderme masculin. Ses vertus sont détoxifiantes, oxygénantes et anti-grise mine.

PHYTOMER vous recommande : pour les peaux masculines, utilisez GLOBAL PUR Gel Nettoyant fraîcheur pour oxygéner, détoxifier et revitaliser votre épiderme. Son parfum tonique et sa formule ultra-fraîche nettoient et réveillent votre peau. Ses actifs astringents resserrent les pores et conviennent aux peaux les plus difficiles, notamment celles sujettes aux imperfections cutanées.

2018-08-CULTURE-D-ALGUES-2

Le « Made in Bretagne »

0 addthis_counter
0

Nous collaborons avec la mer

Entreprise bretonne, implantée à Saint-Malo depuis 1972, PHYTOMER apporte aux femmes et aux hommes du monde entier les bienfaits de la mer pour la peau. Nous avons choisi la Bretagne pour son exceptionnelle richesse. Avec ses 2 700 km de côtes, c’est la zone d’Europe qui rassemble la plus grande biodiversité marine. Il n’est pas nécessaire d’aller loin pour trouver les meilleurs ingrédients : 80% de nos actifs viennent de Bretagne à quelques kilomètres de notre siège et de nos Laboratoires de la baie du Mont Saint-Michel. Nous les utilisons pour créer des produits innovants et ultra-efficaces. Et parce que nous aimons profondément la mer, nous nous engageons à préserver son extraordinaire biodiversité et à ne pas épuiser ses ressources naturelles. Pour cela, nous avons développé des cultures durables d’algues en mer et en laboratoire. Ambassadrice PHYTOMER et célèbre navigatrice de Saint-Malo, Servane Escoffier a, le temps d’une journée, participé à ces cultures d’algues. Cette amoureuse du littoral breton a été de découvertes en découvertes sur cette mer qu’elle côtoie au quotidien.

 La culture d’algues en mer

C’est en Rance, à quelques kilomètres de Saint-Malo que Servane a pris part à la récolte de l’Algue Tisseuse. Une algue qui a le pouvoir de retenir l’eau au cœur même de la peau et de prévenir la déshydratation, ce qui en fait l’actif phare des soins hydratants visage de PHYTOMER.
Récolte de l'algue TisseuseRécolte à la main de l'algue tisseuse

 

Afin de garantir sa qualité et de préserver sa survie naturelle, cette algue brune est cultivée  sur cordes en zone protégée. Elle atteint sa maturité et est récoltée entre avril et juin en fonction des aléas des marées. La récolte est effectuée à la main. C’est un travail physique, il faut hisser les cordes hors de l’eau et couper chaque algue en prenant soin de ne pas l’abimer. Plusieurs tonnes peuvent être récoltées par jour.

« Je suis très contente d’avoir découvert comment une algue, cultivée avec passion à côté de Saint-Malo peut être incorporée dans une crème et rendre belle. » Servane Escoffier
 

La culture d’algues en Laboratoire

PHYTOMER cultive dans ses Laboratoires les algues les plus fragiles ou en voie d’extinction. Ce procédé permet d’utiliser leurs bienfaits cosmétiques sans les extraire de leur milieu naturel et préserver la biodiversité marine.
Servane a rencontré Eric Gasparotto, Responsable du Développement des Ingrédients Actifs qui a pour mission de découvrir, apprivoiser et étudier les nouvelles algues, plantes et micro-organismes marins à fort potentiel. Et de le faire de manière durable et raisonnée, notamment à travers des programmes écoresponsables de culture d’algues.  Avec Éric, Servane a découvert une multitude d’algues différentes, chacune contenant des propriétés extraordinaires qui, si on sait les utiliser, permettent d’apporter des réponses efficaces aux problématiques beauté des hommes et des femmes.

 

 Découverte cultures d'algues

 

Servane s’est particulièrement intéressée à la culture en laboratoire de la Jania, une algue rouge exceptionnellement riche en calcium. Il a fallu 5 ans de travail pour mettre en place un procédé unique qui permet de cultiver la Jania en dehors de la mer. À partir d’une bouture que l’on met dans de l’eau de mer avec les nutriments nécessaires tels que la lumière, elles vont se développer et grandir. Comme elles sont agitées, d’autres boutures vont se générer automatiquement, grandir, générer plus de mouvement et de quantité, puis former des pompons purs, naturels et très actifs.
La Jania est ensuite récoltée puis séchée avant de pouvoir être utilisée pour la fabrication des soins PHYTOMER. On la retrouve notamment dans la Crème 30, Solution Repulpante 1ères rides. Intégrée à cette nouvelle crème anti-âge, la Jania aide à neutraliser les radicaux libres générés par le stress mental et à relancer la synthèse de collagène.

 

Culture de la Jania en LaboratoireRécolte de la Jania par Servane Escoffier, ambassadrice PHYTOMER

 

« J’ai pris conscience de l’importance de cultiver les algues en laboratoire : cela permet de ne pas les extraire de leur milieu naturel et donc de préserver les ressources. » Servane Escoffier
2018-07-BIOMIMETISME

BIOMIMÉTISME : la mer est une source d’inspiration sans limite

0 addthis_counter
0
Les algues ont la particularité de subir des stress similaires à ceux subis par la peau, dans des proportions souvent bien supérieures : déshydratation régulières (marées), attaque des radiations UV du soleil, stress thermiques (air/eau), oxydation, attaques bactériennes (milieu humide), variation des saisons et chocs contre les rochers (cicatrisation). Pour survivre dans un milieu parfois hostile, elles développent des systèmes de résistance hyper sophistiqués qui, une fois bien compris, peuvent être répliqués pour secourir la peau. La mer devient alors un champ d’exploration intarissable pour les chercheurs, non seulement pour y trouver de nouvelles ressources mais surtout pour y découvrir de nouveaux mécanismes de défense.

 

Les macro-algues brunes par exemple produisent des polysaccharides (gros polymères de sucres), directement dans leur membrane que l’on peut considérer comme le pendant de la peau humaine. Des images comparant la structure d’une peau algale et celle d’une peau humaine présentent de remarquables similarités. Ces polymères de sucres présents dans la peau de l’algue lui permettent de lutter contre la déshydratation lors des changements de marées. Ils sont en effets doués de fortes capacités de rétention d’eau.

Appliqués comme une seconde peau à la surface de l’épiderme humain, ces polysaccharides permettent sans grande surprise de limiter les pertes en eau mais aussi de maintenir un niveau d’hydratation optimal.

 

Certaines algues développent des systèmes de réparation ultra avancés. C’est le cas d’une variété de laminaires qui vivent en symbiose avec des bactéries marines. En échange de la protection fournie par la laminaire, la bactérie est capable d’activer les systèmes de réparation de l’algue lors de déchirures. En fait la bactérie aide l’algue à produire de petits sucres qui vont stimuler son auto-réparation.

Appliqués à la surface de la peau, ces petits sucres marins luttent contre l’inflammation et activent nos cellules souches cutanées pour réparer les épidermes abimés en deux fois moins de temps que le processus de réparation naturel de la peau. Une fois encore les chercheurs en cosmétique marine s’inspirent de ce qui se passe dans la mer pour en appliquer les meilleures recettes à la peau.

 

Un autre exemple remarquable de biomimétisme est celui du calcium marin. Au sein des reefs coralliens, les corallines jouent un rôle primordial en créant une structure calcifiée capable de relier tous les protagonistes.

C’est exactement le rôle que le calcium joue dans la peau. Il est l’un des éléments indispensables à la synthèse des protéines dites d’adhésion ; sortes de boutons pression qui relient les kératinocytes entre eux et assurent la cohésion et la structure de l’épiderme. Lorsque l’on sait que le calcium marin est beaucoup mieux assimilé par la peau que n’importe quelle autre source de calcium, on entrevoit les bienfaits incroyables du biomimétisme en cosmétique.

 

Pour mincir aussi on peut s’inspirer des algues. En effet elles sont les êtres vivants qui produisent le moins de graisses. A aucun stade de leur croissance (sauf quelques micro-algues qui produisent des caroténoïdes), les algues ne sont riches en lipides, contrairement aux plantes ou aux êtres humains.

En étudiant le fonctionnement des algues on réussit donc à comprendre les mécanismes à mettre en place pour vivre avec moins de lipides et donc mincir.

La mer et ses actifs constituent un trésor d’ingéniosité. La cosmétique marine s’en inspire pour offrir à la peau une beauté saine et durable.

BIOAFFINITE_RECTANGLE-2

BIOAFFINITÉ : la mer est hautement compatible avec la peau

0 addthis_counter
0
L’eau de mer, un concentré physiologique :
Les bénéfices de l’eau de mer sont nombreux et incontestables, notamment de par son incroyable richesse en oligo-éléments et en minéraux ; elle contient en effet les 92 minéraux et oligo-éléments identifiés dans la classification périodique*. Extraits de l’eau de mer, le calcium est connu pour stimuler les échanges cellulaires, le potassium favorise l’hydratation de la peau, quant au magnésium, il participe au ralentissement du processus de vieillissement en aidant à réguler et à optimiser les capacités énergétiques des cellules.

Parce que les premières cellules vivantes ont vu le jour dans un univers océanique, il existe une affinité singulière entre nos cellules et l’eau de mer. La composition minérale des liquides de l’organisme humain (tels que le liquide extracellulaire, le plasma sanguin, les larmes, le liquide céphalo-rachidien) est analogue à celle de l’eau de mer. L’eau de mer se rapproche d’un sérum physiologique et entre donc naturellement en symbiose avec notre peau.

Exemple de l’OLIGOMER :

Ce concentré d’eau de mer contient l’essentiel des oligo-éléments nécessaires à la beauté de la peau. Il agit comme une recharge minérale qui vient revitaliser la peau.

 

Les algues, une affinité optimale avec la peau :

Les algues, qu’elles soient micro ou macro, brunes, rouges ou vertes, possèdent également de très nombreuses applications cosmétiques. Leurs bénéfices sont d’autant plus intéressants qu’ils sont facilement intégrés par l’épiderme en raison des grandes analogies entre les algues et la peau, qui ont une structure biochimique similaire. Cette similitude assure une diffusion optimale, au cœur de la peau, des actifs issus des algues et également une excellente tolérance. Les algues ne présentent pas de toxicité cutanée particulière et sont parfaitement compatibles avec les tissus de la peau.

 

Certainement parce que les algues sont à l’origine de la vie sur terre, de nombreuses molécules extraites d’algues sont mieux assimilées par la peau que leur équivalent minéral ou de synthèse. Citons deux exemples singuliers : le calcium marin et la taurine végétale marine…

 

Exemple du calcium marin :

Les corallines sont des algues rouges qui présentent un aspect original du fait de leur structure calcifiée. Comme toutes les algues, elles fixent le carbone par un procédé commun dans tout le règne végétal : la photosynthèse. Elles possèdent un mécanisme supplémentaire de fixation du carbone qui est appelé processus de calcification. D’ailleurs, d’après certains scientifiques, les corallines pourraient représenter le plus important stock de carbone de la planète.

La richesse en calcium des Corallines en fait des candidates particulièrement intéressantes pour la cosmétique marine. Mais au-delà de cette richesse en calcium, les scientifiques ont montré que ce calcium d’origine marine était beaucoup mieux assimilé par les cellules cutanées que le calcium d’origine minéral (Figure 1). Il présente une biodisponibilité très intéressante pour nos cellules.

 

Exemple de la taurine végétale marine :

La taurine est un acide aminé très connu pour ses vertus énergisantes. Même si la taurine actuellement utilisée pour des applications alimentaires ou cosmétiques est majoritairement d’origine synthétique, c’est un composé que l’on retrouve dans beaucoup d’aliments d’origine animale (œufs, lait de vache, lait maternel). Dans le monde végétal seules quelques algues rouges synthétisent de la taurine, parmi elles Jania rubens. Une fois de plus l’origine végétale marine de cet élément lui confère une bioassimilation remarquable. Utilisé à des doses mille fois moins importantes que la taurine de synthèse, la taurine végétale marine reste plus puissante pour activer les mécanismes énergétiques de nos cellules cutanées (Figure 2).

 

Enfin les algues sont des super aliments d’une richesse nutritive exceptionnelle. Elles constituent l’une des sources de minéraux et de nutriments les plus riches du règne végétal. Polysaccharides, vitamines A et E, oligo-éléments… Avec les algues on offre à sa peau un cocktail nutritif de haute qualité.

 

Les micro-algues, des similarités étonnantes avec nos cellules cutanées :

Ces algues unicellulaires à l’origine de la vie sur terre ont beaucoup en commun avec nos cellules cutanées. Certains de leurs mécanismes de défense ou de protection sont restés les mêmes tout au long de l’évolution de la vie. Nos cellules cutanées possèdent aujourd’hui des mécanismes identiques à ceux des micro-algues apparues sur terre il y a plusieurs milliards d’années.

 

Exemple de la micro-algue bleue Phormidium persicinum

Cette micro-algue primitive a survécu à travers les âges, et dans les environnements les plus extrêmes, grâce à un système antioxydant surpuissant appelé thioredoxine. Cette thioredoxine se retrouve aujourd’hui dans les cellules de notre peau (fibroblastes et kératinocytes) et plus étonnant encore, après près de 3 milliards d’année d’évolution, la structure de la thioredoxine humaine reste en tout point identique à celle de la thioredoxine de micro-algue bleue. De telles similitudes expliquent la bioaffinité remarquable des actifs marins avec notre peau.

 

Les micro-organismes marins, au cœur de notre peau :

L’eau et les micro-algues sont à l’origine de nos cellules. Selon la théorie scientifique de l’endosymbiose, les mitochondries, ces usines énergétiques qui peuplent nos cellules, ne seraient rien d’autre que des micro-organismes qui auraient fusionnés avec nos cellules lors de l’évolution. Nos cellules cutanées seraient-elles donc capables de reconnaitre intuitivement les micro-organismes marins ? Elles sont en tout cas tout à fait capables de reconnaitre certaines des molécules uniques (EPS**) produites par ces micro-organismes.

 

En conclusion, les actifs marins ont des bénéfices multiples et sont bien reconnus et absorbés par la peau. Nos cellules reconnaissent en effet plus facilement certaines molécules issues des algues que d’autres provenant des plantes terrestres Cette bioaffinité puissante s’explique par notre évolution : depuis l’origine nos cellules ont évolué dans un milieu marin. 

 

La cosmétique marine est le gage d’une excellente assimilation par la peau et donc d’une efficacité accrue.

 

 

 

 

* La classification périodique des éléments répertorie et caractérise tous les éléments chimiques connus. Conçue en 1869 par le chimiste russe Dimitri Mendeleïev, elle est aujourd’hui un référentiel universel qui continue d’évoluer.

** Les EPS (ExoPolySaccharides) sont des gros polymères de sucres secrétés par certains micro-organismes dans leur environnement pour assurer leur nutrition, leur protection, mais également pour communiquer entre eux. Chaque micro-organisme produit un EPS unique qui lui est propre.

ALGUES

Les bienfaits de la mer pour la peau – La Biodiversité

0 addthis_counter
0

BIODIVERSITÉ : la mer est d’une richesse infinie. Un trésor de ressources naturelles

La mer regorge d’innombrables richesses aux 1000 vertus pour la peau. Les applications de la cosmétique marine touchent tous les domaines de la beauté : l’hydratation, l’anti-âge, les taches, la cellulite, la nutrition…

Nous appelons actif marin tout ingrédient issu de la mer, utilisé en cosmétique : algues, micro-algues, micro-organismes marins mais également plantes, fleurs ou arbres du bord de mer.

Si le monde terrestre a déjà livré la plupart des actifs qu’il pouvait dévoiler, on ne connaît au contraire qu’un pourcentage infime des organismes marins. Les océans constituent un réservoir biologique extrêmement vaste et largement inexploité. Ce vivier d’actifs naturels est d’autant plus fascinant que la biodiversité y est beaucoup plus grande que chez les végétaux ; et surtout beaucoup d’actifs marins n’ont aucun équivalent terrestre.

La biodiversité marine en quelques chiffres :

  • 80% des organismes vivants se trouvent sous l’eau.
  • Environ 40 000 espèces d’algues ont déjà été recensées mais on estime qu’il en existe près de dix fois plus.
  • 90% des organismes marins sont microscopiques et à l’heure actuelle seul 1% d’entre eux a été identifié. Soit 300 000 espèces sous-marines connues contre 1 million et demi sur terre !
  • Il reste encore 99 % des espèces marines à identifier.

Environ 700 nouvelles molécules issues de la mer sont identifiées chaque année par les laboratoires de recherche du monde entier.

La diversité extraordinaire des algues :

Les algues suscitent un intérêt grandissant. La diversité des espèces et les fortes biomasses disponibles en font une ressource considérable. L’algue est en effet l’être vivant le plus répandu dans les eaux du globe. La diversité des espèces d’algues est extraordinaire. Il y a plus de différences entre une algue brune et une algue verte qu’entre cette même algue verte et un arbre.
Les algues contiennent 75% de matières organiques dont des sels minéraux et des oligo-éléments. Parmi les plus précieux : le souffre anti-infectieux, les vitamines A, D et E ainsi que de fortes concentrations en protéines et acides aminés.

L’adaptabilité remarquable des micro-algues :

Petites formes invisibles à l’œil nu, les micro-algues sont présentes sur la planète depuis plus de trois milliards d’années. Principales composantes du phytoplancton, elles peuplent les océans de leur gigantesque diversité : il y aurait selon les estimations de 100 000 à plusieurs millions d’espèces différentes. Elles apportent plus de 70% de l’oxygène terrestre et constituent l’un des premiers maillons de la chaine alimentaire des océans.
Elles ont participé à la création de l’atmosphère terrestre actuelle et à la désacidification des océans. En d’autres termes, elles sont à l’origine de la vie sur terre et donc de nos cellules cutanées. Au cours de cette longue évolution, les micro-algues ont acquis des mécanismes de résistance et d’adaptabilité très intéressants, supérieurs à ceux des végétaux.

L’immense potentiel des micro-organismes marins :

Lorsque nous nous tenons face à l’océan, l’immensité qui s’étend sous nos yeux est une évidence. Pourtant 90% des ressources marines sont invisibles à l’œil nu. Ce monde de l’infiniment petit est peuplé de micro-organismes marins dont la majorité nous est totalement inconnue. Nous ne savons que très peu de choses sur eux et pourtant ce que nous avons découvert nous laisse entrevoir une infinité de bénéfices pour la peau. En effet certains des micro-organismes marins synthétisent des molécules totalement inimitables, c’est-à-dire sans équivalent terrestre. Chacune de ces molécules a par ailleurs une composition et une structure qui lui est propre, avec des bénéfices potentiels qui sont donc tout à fait inédits. Quand des milliers de micro-organismes marins produisent chacun une molécule unique aux applications elles-mêmes uniques, on entrevoit alors un potentiel cosmétique tout à fait exceptionnel.

Au fil des explorations, la mer continue à nous émerveiller et à nous livrer les ressources qui feront la beauté de demain.

Découvrez les produits emblématiques de PHYTOMER et offrez à votre peau les bienfaits de la mer.

articles-2-lhistoire

Aux Origines de la beauté

1 addthis_counter
0
Pionnier en cosmétique marine depuis trois générations, Phytomer c’est l'histoire de passionnés, installés sur la côte Ouest de la France, en Bretagne, qui ont toujours eu à cœur de cultiver les ingrédients marins les plus purs. 
L’histoire de Phytomer, marque de soins marins dédiés aux spas, aux instituts et aux hôtels, débute par la vision d’un homme originaire de Saint- Malo, en Bretagne.

Dans les années 70, Jean Gédouin fait figure de brillant entrepreneur dans l’import-export. Mais alors qu’il commence à souffrir de crises de goutte il se tourne instinctivement vers sa grande passion – la mer – pour tenter de trouver un remède.

Il décide de boire un verre d’eau de mer tous les matins et voit, peu de temps après, sa maladie disparaître complètement. Il s’emploie dès lors à promouvoir le pouvoir thérapeutique de la mer et à prodiguer ses vertus à tous.

Sa petite-fille et actuelle directrice marketing de Phytomer, Mathilde Gédouin-Lagarde, explique : « Mon grand-père a grandi à Saint-Malo et a toujours été passionné par la mer. Innovant et visionnaire, il voulait saisir toutes les propriétés exceptionnelles de la mer pour les appliquer au soin de la peau, et ce à une époque où cette idée était pour le moins originale. »

Mathilde continue : « La mer est à l’origine de toute forme de vie, c’est l’élément le vital le plus riche et une source inégalée de biodiversité. Elle entretient une relation affinitaire unique avec nos cellules et contient tous les éléments essentiels à la santé et à la beauté de notre peau. »

Jean Gédouin s’attelle à récolter des algues sur la côte bretonne et à lyophiliser l’eau de mer pour créer un puissant concentré minéral. Cette initiative donne naissance à son premier produit : Oligomer®, et conjointement à l’entreprise Phytomer.

« Oligomer® est toujours l’un de nos produits phares. Sous forme de poudre pour le bain, il permet de lutter contre la fatigue et de dénouer les tensions. Nous l’avons également intégré à tous nos produits pour ses vertus reminéralisantes exceptionnelles », déclare Mathilde.

De la mer à la ville
À cette époque en France, les centres de thalassothérapie commencent tout juste à prendre leur essor, mais hormis les bains d’eau de mer, ils ont peu de traitements à offrir. Jean Gédouin décide de travailler avec eux pour les aider à étoffer leur offre de soin, tout en étendant la gamme de produits Phytomer.

Mathilde poursuit : « Mon grand-père pensait que tout le monde devrait avoir la chance de bénéficier des vertus revigorantes de la mer, quel que soit leur lieu où on habite. Phytomer a donc amené la mer au cœur des villes. »

Pour accélérer les perspectives de croissance mondiale de Phytomer, un autre membre de la famille rejoint l’entreprise : Antoine Gédouin, le père de Mathilde.

Mathilde raconte : « Mon père était diplômé en finance, mais il cultivait une véritable passion pour la science et partageait l’amour de son père pour la mer. Il croyait en l’avenir des produits cosmétiques marins et voulait conduire Phytomer à créer ses propres actifs. »

C’est ainsi qu’au début du 21e siècle Phytomer devient pionnier en biotechnologies marines, à mesure que la famille, guidée par la vision d’Antoine, investit massivement dans la recherche et le développement de ses propres laboratoires.

Ces laboratoires de pointe tirent parti de l’habitat marin unique en Bretagne. Ils utilisent son écosystème varié, composé d’algues et de microorganismes marins, comme source majeure des actifs de Phytomer, tout en respectant l’environnement.

Un potentiel illimité

À ce jour, l’équipe de recherche de Phytomer a identifié quelque 800 microorganismes qui produisent chacun un sucre marin unique et a breveté 30 d’entre eux en vue de développements à venir.

« La mer offre un potentiel illimité. Nous avons découvert à peine 10 pour cent de ses propriétés et de leurs applications » explique Mathilde.

Parallèlement à son investissement dans les biotechnologies, Antoine s’attache à faire de Phytomer une marque d’envergure internationale. Il commence par le Japon et les États-Unis. 30 ans plus tard, les quelque 200 produits et protocoles de soin de Phytomer sont disponibles dans plus de 70 pays.

Développés il y a 20 ans, les classiques de la société, à l’instar de Rosée Visage (un mélange d’herbes aromatiques, de plantes marines et d’eau de rose), sont tout aussi prisés que ses créations innovantes actuelles, telles que Pionnière XMF (une crème lancée en 2012 qui contient un sucre marin biotechnologique capable lisser visiblement les rides en une heure).

« À chaque fois que nous nous lançons sur un nouveau marché, Rosée Visage devient rapidement un best-seller. C’est un produit démaquillant polyvalent et intemporel qui nettoie la peau et la tonifie. Les clients en sont fous. » affirme Mathilde.

Représentant la troisième génération, Mathilde se concentre sur le marketing et le développement et élabore des stratégies pour l’avenir. Elle raconte : « Nous souhaitons inspirer chacun de nos clients à révéler leur beauté naturelle et authentique et à la renouveler. »

Des valeurs familiales
Et voilà comment l’histoire d’un seul homme, aujourd’hui octogénaire, est devenue la saga à succès de trois générations. Malgré l’évolution qu’a connu le secteur d’activité de Phytomer depuis sa création, l’entreprise n’a pas changé de vision.

Mathilde affirme : « Nous avons fait de Phytomer l’une des marques de soins marins les plus en pointe au monde, mais notre famille est toujours restée fidèle la vision de mon grand-père. Il voulait que les soins et produits Phytomer offrent la même sensation de bien-être que celle procurée par une baignade en mer et soient aussi revigorants qu’une brise venue du large, pour donner à la peau cet éclat incomparable.»

« Il y a un demi-siècle, Jean Gédouin était le visionnaire qui a transformé la mer en soin de la peau. Avec tout ce que nous avons créé, depuis notre base de Saint-Malo, nous sommes très confiants pour les 50 prochaines années. »

> Découvrir le film « Notre Histoire »

Traduction de l’article publié dans SPA BUSINESS issue 4,2016
Suite à une ITW de Mathilde Gédouin-Lagarde par Julie Cramer
algue-tisseuse-article-v2

L’incroyable voyage de l’Algue Tisseuse

0 addthis_counter
0
L’Algue Tisseuse est une algue brune laminaire, présente notamment en Bretagne, pour laquelle le laboratoire PHYTOMER a mis au point un programme de culture sur corde, afin de contrôler l’utilisation et la qualité de la ressource et de préserver sa survie naturelle. 

Les scientifiques PHYTOMER ont découvert le pouvoir exceptionnel de l’Algue Tisseuse pour retenir l’eau au cœur même de la peau et ainsi prévenir la déshydratation. Telle une machine à coudre, elle va “retisser”, fibres après fibres, ce réservoir pour prévenir toute déshydratation. Les résultats hydratants sont exceptionnels : dès la 1ère application la peau est idéalement hydratée, en 2 semaines elle est parfaitement irriguée, comme désaltérée.

Découvrez l’incroyable voyage de l’Algue Tisseuse de la mer à la peau.

 algue-tisseuse-articles-photos

I. La préparation en labo
Avant d’arriver dans nos salles de bains, l’Algue Tisseuse doit passer par une série de minutieuses manipulations, dans le laboratoire PHYTOMER. Les chercheurs commencent par travailler sur un morceau d’algue fraîche. Mais pas n’importe lequel. Ici, on ne prend que la base, la partie la plus fertile, celle qui contient le plus de cellules de reproduction. Une partie à la forme très torturée et qui représente seulement 5 à 10 % de ce végétal pouvant faire jusqu’à deux mètres de long. Le morceau d’algue est alors plongé dans de l’eau de mer et de façon quasi instantanée, libère des spores – qui donneront par la suite des gamétophytes (ou embryons).
Cette eau va passer plusieurs semaines dans différents milieux de culture afin de permettre aux spores de se développer tout en obtenant une pureté à 95 %. II faut en effet débarrasser l’eau de toute trace d’impuretés, des bactéries ou autres micro-organismes qui auraient pu se trouver sur l’algue au départ.
La croissance des embryons est vérifiée jour après jour au microscope électronique. Quand ils atteignent la « bonne » taille, la solution a pris une teinte très foncée, presque noire. On y plonge alors un support entouré de cordelette, appelé le collecteur.
Les embryons vont se fixer dessus en moins d’une heure et commencer leur croissance. Au mois d’octobre, il est temps de les acheminer vers la mer pour permettre à l’algue de prendre toute son ampleur. Direction la Rance, à quelques encablures de Saint-Malo, dans une concession PHYTOMER où sont amarrées de grosses cordes que l’on fait passer une à une dans le collecteur cité précédemment En tirant dessus, seules les cordelettes restent et s’enroulent autour de la corde, laissant libre champ aux embryons pour se développer.
2. La récolte
Elle a lieu au mois d’avril et dure deux mois. Un travail très physique pour le récoltant qui doit composer avec les aléas des marées d’équinoxe et qui coupe toutes les algues, une à une, à la main pouvant ainsi récolter plusieurs tonnes par jour.
 3. Le séchage
Une fois sorties de leur milieu, les algues sont envoyées chez un partenaire qui procède à leur lyophilisation. Cette technique de déshydratation par le froid permet de les maintenir en « vie suspendue » pour ne pas altérer leur richesse naturelle et surtout pour faciliter la suite des opérations.
4. L’extraction
Les algues sèches sont plongées dans de l’eau purifiée afin de provoquer un choc entre ces deux éléments. Celui-ci fait éclater les cellules qui libèrent alors tous leurs actifs. Après environ I heure 30 d’extraction, l’eau est filtrée et c’est l’extrait liquide obtenu qui est utilisé dans les soins hydratants PHYTOMER (HYDRA ORIGINEL Crème Fondante Désaltérante, HYDRALGUE Masque Désaltérant Réhydratant, HYDRALGUE Sérum Ultra-Hydratant…).
 5. La fabrication
Dans l’atelier du « vrac », un ouvrier spécialisé est chargé de fabriquer les « recettes » de chaque soin selon une formule très précise. Il verse un à un les ingrédients préalablement pesés la veille par un autre opérateur dans une petite cuve. Ceux-ci sont alors aspirés dans une cuve de taille supérieure, puis mélangés pendant 6 à 7 heures avant d’être prêts pour la suite.
 6. Le conditionnement
Remplissage, pose et fermeture du bouchon, mise en boîte, ici, tout est fait à la main pour une production pouvant atteindre jusqu’à 5 000 produits par jour. Une fois le conditionnement terminé, les produits sont mis en quarantaine cinq jours, le temps d’effectuer les tests microbiologiques. L’expédition se fait uniquement quand le contrôle qualité donne sa validation et ces fabuleux hydratants prennent alors la direction des 80 pays et 10 000 points de vente dans lesquels ils sont distribués.
Crédits : THIVEND GRIGNOIA Béatrice. PHYTOMER ou les secrets de l’algue tisseuse. GALA, 10 octobre 2012, n° 1009 – pp. 88-90.
VISUEL ARTICLE OLIGOMER

OLIGOMER® Un actif iconique, Une exclusivité mondiale

0 addthis_counter
0

Découvert par PHYTOMER en 1972, OLIGOMER® est un ingrédient exceptionnel présent depuis l’origine de la marque. Son nom signifie « petits éléments de la mer ». Il s’agit en effet d’un concentré d’eau de mer partiellement désodé qui renferme l’intégralité des composés actifs de l’eau de mer. Il regroupe notamment les oligo-éléments essentiels à l’équilibre et à la vitalité de l’organisme. Hautement actif et très spécifique, OLIGOMER® est protégé par un secret de fabrication. Celui-ci garantit à PHYTOMER une exclusivité mondiale depuis presque 40 ans. Il joue un rôle fondamental puisqu’il transmet à la peau son haut pouvoir reminéralisant et équilibrant. Il va également fortifier et recharger la peau en énergie et apporter détente et remise en forme.

UNE REMISE EN FORME INTÉGRALE AVEC OLIGOMER® PUR

Le Bain d’Eau de Mer Lyophilisée OLIGOMER® PUR est obtenu par lyophilisation de l’ingrédient OLIGOMER®, c’est donc la forme la plus pure d’OLIGOMER®. La lyophilisation est un procédé d’extraction entièrement naturel, une technique de déshydratation à froid qui permet de conserver l’intégralité des propriétés de l’eau de mer et des algues. Le produit est comme en état de vie suspendue, sous forme de poudre. Il retrouve toutes ses propriétés à l’ajout de l’eau.

Un effet thérapeutique est scientifiquement prouvé dès 1 bain* :
Sensation d’être reposée : 88 % (+ 23% vs. groupe témoin)

Sensation de tension atténuée : 96 % (+ 23% vs. groupe témoin)
Sensation de bien-être ressentie : 96 % (+ 23% vs. groupe témoin)

* Test de satisfaction réalisé sur 2 groupes de 26 volontaires pendant 28 jours. 2 bains par semaine. 1 groupe prenant des bains d’OLIGOMER® PUR / 1 groupe témoin prenant des bains sans OLIGOMER® PUR.
> Découvrir le produit 

UNE SÉANCE WELLNESS APPROFONDIE AVEC LA LIGNE OLIGOMER® SENSATION BIEN-ÊTRE

Les scientifiques PHYTOMER ont développé des textures onctueuses et veloutées qui laissent la peau très douce et procurent un véritable moment de détente et de bien-être à chaque utilisation. Les trois produits bénéficient d’un parfum léger et doux qui procure une agréable sensation de bien-être. Les notes fraîches et épicées du Thé Vert se mêlent à la finesse du Jasmin Blanc dans un mariage délicat et délicieux pour créer la signature olfactive de la ligne.

  OLIGOMER® BIEN-ÊTRE Bain Relaxant Reminéralisant Ce bain permet à l’organisme de puiser les éléments dont il a besoin pour se détendre. Diluez un peu de produit dans l’eau du bain. Ne colore pas l’eau. > Découvrir le produit

> OLIGOMER® BIEN-ÊTRE Gelée de Douche Hydratante
Une gelée de douche délicatement parfumée, pour nettoyer et hydrater la peu en un seul geste. Appliquez par mouvements circulaires sur l’ensemble du corps, rincez puis appliquez une crème pour le corps. > Découvrir le produit

> OLIGOMER® BIEN-ÊTRE Crème Corps Hydratante Fortifiante
Une crème fondante et enveloppante qui répond aux besoins des peaux sensibilisées par le quotidien, pour leur plus grand confort. Appliquez quotidiennement sur le corps après la douche ou le bain. > Découvrir le produit

Lequel allez-vous choisir ? visuel mosaique

PHOTO 7

En direct du labo PHYTOMER

3 addthis_counter
0

DE LA MER À LA PEAU…

Depuis sa création, nous avons fait de la recherche notre moteur principal pour transformer en profondeur la cosmétique marine. Plus de 1500m² sont dédiés au pôle Recherche et Développement, composé d’une équipe experte de 30 personnes. Nous développons nos propres actifs, nous maitrisons leur développement, leur test, leur histoire. Nous maitrisons nos produits finis de A à Z. Pour innover, nous réunissons la technologie et le naturel, nous collaborons avec la nature. Nous améliorons sans cesse ce travail du naturel grâce à des choix d’investissements R&D stratégiques :
– Laboratoire de biotechnologies de 1000 m²
– Technologies uniques et high-tech
– Partenariat avec des start-ups de pointe

À LA DÉCOUVERTE DES ACTIFS ISSUS DE LA MER

Notre mission : découvrir, apprivoiser et étudier les nouvelles algues, plantes et micro-organismes marins à fort potentiel. Et le faire de manière durable, intelligente et raisonnée.

> Bienvenue dans la salle de culture de macro et micro-algues en eau de mer <

PHOTO 9

PHOTO 5

Nous avons lancé un programme d’étude inédit pour cultiver une macro-algue exceptionnellement riche en calcium : la Corallinaée. À partir d’une bouture que nous plaçons dans de l’eau de mer, cette algue se développe et forme des pompons purs, naturels et très actifs.

Une de nos macro-algues star de l’hydratation est l’Algue Tisseuse qui a le pouvoir exceptionnel de retenir l’eau au cœur de la peau. Voici son histoire :
1/ Nous prélevons les bases fertiles de l’algue qui contiennent les cellules de reproduction.
2/ Nous mettons la solution contenant ces bases fertiles en culture. Nous plongeons un support à cordelettes sur lesquels les embryons d’algue viennent se fixer.
3/ Au mois d’octobre, les embryons sont ensemencés en pleine mer pour poursuivre leur croissance.
4/ Dès avril, les algues devenues matures sont récoltées.
5/ Les algues déshydratées sont plongées dans de l’eau purifiée et libèrent tous leurs principes actifs.

PHOTO 8

PHOTO 10
Nous étudions également les micro-algues comme cette algue bleue ancestrale. Présente au fond des océans il y a des milliards d’année, elle a su se protéger pour survivre et s’adapter en fonction des différents stress. Nous l’utilisons pour son incroyable capacité de protection contre la pollution.

> Bienvenue dans la salle de culture biotechnologique de sucres marins <

Nous sommes les seuls à produire ces sucres marins ou EPS (ExoPolySaccharides) en utilisant les BIOTECHNOLOGIES : l’utilisation de micro-organismes vivants pour produire ou transformer des actifs. C’est le vivant qui travaille. Un micro-organisme donne un EPS ou sucre marin uniques, 100% naturel et ultra-performant.

Par exemple, le sucre XMF floute les rides en 1H et redensifie les tissus en 1 mois.
1/ Nous prélevons les micro-organismes en mer.
2/ Nous les mettons en cultures et les identifions. Aujourd’hui plus de 800 ont été découverts et 60 sont à l’étude.
3/ Nous plaçons ces micro-organismes en cuve de 1 500L et mimons les stress extérieurs pour favoriser la synthèse de leurs sucres.
4/ Après 5 jours, l’EPS obtenu est extrait purifié sans ajout de solvant chimique

PHOTO 5


APRÈS LA DÉCOUVERTE, PLACE AUX TESTS D’EFFICACITÉ

Notre Mission : tester in vitro sur des cellules de peau l’efficacité des principes actifs découverts.

Nous sommes une des seules marques de cosmétique à faire nos propres tests d’efficacité en interne sur les actifs et sur les produits finis. Nous travaillons sur des cellules de peau ou sur des modèles de peau reconstruits. Nous pouvons ainsi jouer sur de nombreux paramètres comme l’âge, le sexe, l’origine ethnique, la zone d’action. Nous coopérons avec des plateformes universitaires, des chercheurs, des experts en biologies cutanées pour développer des tests innovants et originaux.

Une fois l’actif testé, nous effectuons des tests cliniques sur le produit fini en externe sous contrôle dermatologique.

PHOTO 6

UNE FOIS TESTÉ, L’ACTIF EST FIN PRÊT POUR ÊTRE INTÉGRÉ DANS UNE CRÈME

Notre Mission : élaborer à partir des actifs testés des formules pointues qui répondent aux attentes des professionnels de l’esthétique et des consommateurs.

> Voir la vidéo

 > Découvrir les produits PHYTOMER